post En ballade (de Jim)

15 septembre 2014 @ 16:01

par Coddo del Porta
l'inattendu dans du connu

l'inattendu dans du connu

La voix d’Alain Souchon semble irremplaçable – son timbre, son phrasé et le corps fluet ou : qui laisse le souvenir d’une fragilité mince.

Erreurs. Primo, l’impression d’un corps fluet est à chercher non pas chez qui la donne, mais chez qui la reçoit. Secundo, personne n’est irremplaçable.

Tags:, ,

propulsé par WordPress © unenuitsousinfluence.org 2017