post La littérature à la cocaïne

12 octobre 2014 @ 18:20

par Coddo del Porta
Hugues de Courson

Hugues de Courson

Patrick Modiano vient de se voir attribuer le prix Nobel de littérature. Il est connu des amateurs de Françoise Hardy pour lui avoir écrit quelques chansons, mais moins pour sa collaboration avec Hugues de Courson, qui rencontra le succès ensuite, dans les années quatre-vingt, avec le folk médiéval de Malicorne. La chanson qui surprend le plus, avec son chœur d’enfants qui en reprennent le refrain sautillant, parle d’un dealer de cocaïne qui vient servir ses clients, de petits enfants. La Coco des enfants sages, c’est son titre, déborde un peu du cadre habituel du prix Nobel. Cela dit, on se souvient que Sartre qui refusa ce prix avait écrit un peu pour Juliette Gréco : ce qui permet de comprendre que le gratin de la littérature mondiale ne dédaigne pas se frotter au populaire et à ses chansons.

Tags:, , , , , , ,

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

Protection anti spam par WP Captcha-Free

propulsé par WordPress © unenuitsousinfluence.org 2017