Le monde se réduit-il à un livre de cuisine ?

– Avec le recul, on peut en effet se demander comment sonna jadis la musique du futur : le futur qu’elle imaginait ou inventait pour son époque…
– Avec le recul, on se le demande
– Aujourd’hui, à l’heure des grands recyclages périodiques, on se demande l’inverse.
– Oui, je vois que y’en a qui suivent…
– C’est un peu désolant
– Certes
– Tu crois que dans vingt ans, on dira de notre époque qu’elle n’a fait que recycler le futur qui s’était inventé quarante ans avant elle ?
– Mmh. Mais n’est-ce pas le cas de toute culture, de fabriquer du futur en recyclant du passé ?
– Tu as raison baby, mais tout marche aujourd’hui comme si le futur était toujours déjà passé. Le présent, au mieux, c’est le futur d’un passé !
– Dis voir, tu n’as pas peur que tout le monde s’ennuie, là.
– (il s’emballe) Il faut bien, à un moment, rompre avec le passé pour que le futur s’invente au présent ! Inventer un présent qui, vu du futur, n’aura pas seulement été un déplacement du passé dans le temps ! Une rupture, je te dis !
– C’est ça baby, en attendant, viens, restons ensemble.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.